Béatrice Bonhomme, artiste peintre

 

     
  présentation de mon travail Béatrice Bonhomme

le fil conducteur de ma recherche, est le jardin, ou plus exactement, le travail et les activités au jardin :
ramasser, cueillir, imaginer, rêver, lire, manger, dessiner, clôturer, lier, tailler, observer . . .
la notion de récupération est très présente, sous forme de collecte de brindilles, liens, étiquettes, emballages, vielles cravates, restes de matériel . . . .
différentes techniques sont utilisées dans les œuvres exposées : peintures et dessins présentées sur les murs, animaux et plantes en tissu, scènes en dentelles,
Selon l'espace proposé, la scénographie de l'exposition est chaque fois différente, et permet un nouvel éclairage des œuvres.
...ma page blanche n’est jamais blanche.
ma peinture commence avec des trouvailles, collectées, rangées, classées, choisies… et comme sur une terre bien enrichie, ça pousse, alors je trie, je désherbe pour faire du vide, de la place pour les oiseaux et le plein de couleurs.
le dedans le dehors, le vrai le faux, le plan et l’espace, le grand le petit, le naturel et l’artificiel, de tout cela je compose mon travail d’artiste.


 

camping gazAlphonse de Lamartine et Vincent Darrasse

"Objets inanimés, avez-vous donc une âme qui s'attache à notre âme et la force d'aimer…"
Cher Camping Gaz, je salue ton entrée dans le précarré des Béa-titudes…
Bienvenue au royaume de l'oiseau !


 

très tôt le matin, Soissons Didier Tomes, bibliothécaire

...Ses oeuvres, peintures, objets grands et petits, entre naïveté et primitivisme, avec leurs figures stylisées et colorées, sont une invitation à la rêverie et une méditation sur l'enfance. Depuis 2002, elle vit en Corse où elle a installé son atelier en pleine nature. Les préoccupations environnementales sont au coeur du travail artistique de Béatrice Bonhomme.
Elle en propose une traduction "heureuse" mais non dénuée de revendication pour qui sait pénétrer leur apparente sérénité.


 

un jardin idéal Béatrice Bonhomme

Je travaille autour du jardin et du jardinage depuis une vingtaine d'années. Je peins, je dessine et fabrique des tas de petits et grands objets...
J'élabore peu à peu un jardin idéal, imaginaire, un paysage inventé, nourri d'une multitude de petits riens qui sont très importants (puisqu'ils sont là). Je collecte des timbres, des emballages, des billets, des morceaux de tissus, des boutons, des jouets, des images, des bouts d'assiettes, des fils...
Et depuis que mon atelier est en pleine nature en Corse, je ramasse des branches, des brindilles, des graines, des troncs, des herbes, des cailloux. J'installe parfois mon travail dans des parcs, des jardins, et il s'y trouve bien...
(j'ai découvert que les arbres dessinent des oiseaux).
Mes jardins se présentent sous forme de peintures ou d'installations variées.


 

Béatrice Bonhomme, peintre... jardinière des oiseauxJacques Jullien

Béatrice Bonhomme possède plus d'une ressemblance, d'une curiosité critique, plus d'une inspiration commune avec son aîné, son concitoyen de naissance, le rémois Roger Caillois. Ils ont cette passion semblable à l'égard des milles facettes pour l'Une, des petits objets quotidiens et images imprimées... et pour l'Autre, des graphies et des formes des pierres curieuses. Ils sont attachés et occupés à découvrir - par une permancence simple à l'étonnement avisé - à reconnaître et vivre avec les signes, le message naturel... de ces "pièces discrètes" ) mosaïques, fragments de poterie - délaissées, oubliées, pour Béatrice Bonhomme, et, pour Roger Caillois, les dessins accidentels et extraordinaires que délivrent certaines pierres...

> lire la suite


 

jardinier à la trace rendez-vous au jardin 2010 au Parc de Saleccia

Une ligne sinueuse court dans le paysage du parc de Saleccia. Comme un commentaire, comme une précision, écriture insolite, elle nous révèle ce qui se passe dans le travail de jardinage.
Cette ligne suit la topographie du terrain et les méandres de ses chemins, elle est suspendue dans les airs, fixée sur des bambous, à 2 mètres du sol.
elle est à voir, à suivre, à lire, à interpréter… elle fait référence aux outils et au travail du jardinier : les semis, la plantation, l’amendement du sol, l’arrosage, la clôture, la taille, les soins quotidiens… elle est constituée de résidus collectés en suivant le jardinier, ou autour de sa cabane à outils, au fil des jours.

...Ses installations en pleine nature confèrent alors au paysage investi la troublante impression onirique d'un poème en mouvement.


 

Les jardins de Béatrice BonhommeAlain Adaken

... pour la première fois accueillent des éléments naturels ramassés au hasard des balades. Branches, herbes, et brindilles suppléent au pinceau même et se font l'armature d'oeuvres désormais florales. Leur fragilité et leur matérialité s'inscrivent en des supports de mieux en mieux transparents d'où viennent que sur les murs des ombres bercées paraissent.


 

à Béa BaAlain Adaken - 2003

Malgré la profusion de poules qu’on y découvre, de poussins qu’on y déniche, et les quelques coqs fardés qui y règnent, l’atelier de Béatrice n’a rien d’un poulailler et de ce qui fut jadis une arche abritait en sa coquille les rescapés d’un déluge, celui des souvenirs, celui des aperçus, celui des émotions passées à l’eau de son regard.
Chaque animal de ses peintures, et chaque autre instrument qu’on y trouve, brouette, arrosoir ou échelle, ou bien chaque plante, ou encore chaque insecte constitue la parèdre d’un couple élu par la main et la mémoire. Si ceci est bien une brouette, peinte, c’est qu’il en exista ailleurs une vraie, que Béatrice vit, que Béatrice aima, autrefois contre un mur sous un appentis en un jardin.

> lire la suite


 

Le coq et le boutonConte d'Alain Adaken - 6 mars 2003 - La maison d'Agnès éditions

Il était une fois un Roi Coq, en majesté à pois, la crête rouge comme une aube d'incendie, la panse ronde comme l'orbe des planètes, qui se pavanait d'oeuvre en oeuvre au milieu d'une cour d'oiseaux-bouchons & piafs & pies et poules & poussins dans les pensées de Béatrice.
On y voyait aussi des ambassadeurs de Garenne (des lapins), des ministres du Jardin : pommeau, brouette, arrosoir, échelle sur palissade de canisses, ou sur timbres vierges ou bien oblitérés, sur fond de sachets de graines.
Et les visions naissaient, des histoires immédiates dont adultes et enfants s'emparaient...

> lire la suite

 

 

 
 
Béatrice Bonhomme, artiste peintre corse

accueil | actualités | expositions | galeries | interventions | boutique | chemin faisant | liens

Béatrice Bonhomme - Lieu dit Onéo - 20230 SAN GIULIANO - Corse - Tél. + 33 (0)4 95 38 89 00
E-mail : beabonhommepeintre.free.fr -  www.beabonhommepeintre.com

Design © wsylvie